Canada - Mareykanka ayaa ugu horeysay guul darradii ugu horeysay ee Canada ku qaadatey tartanka dumarka ee aduunka

Les Canadiennes (1-1-0-0) étaient en quête dXCHARXun troisième gain de suite contre les États-Unis, si on inclut les deux gains enregistrés dans le cadre de la Série de la rivalité, en février.

Les deux équipes ont disputé un match intense, où les pénalités et le jeu de puissance ont finalement départagé les gagnantes des perdantes.

Comme ce fut le cas en finale de la Coupe Clarkson et lors du premier match du tournoi contre la Suisse, Marie-Philip Poulin était en uniforme, mais elle n’a pas pris part au match. Elle est toujours ennuyée par une blessure au bas du corps.

Les Américaines, championnes olympiques et championnes du monde en titre, ont profité d’une supériorité numérique pour inscrire ce qui allait s’avérer le but victorieux tard en deuxième période.

Les Canadiennes, qui nXCHARXont pas décroché les grands honneurs dXCHARXun championnat du monde depuis 2012, disputeront leur prochain match lundi face à la Russie, tandis que les États-Unis seront de nouveau en action dès dimanche pour affronter la Suisse.

Pénalités coûteuses

Disputant un 47e match avec la sélection des États-Unis, Hilary Knight a ouvert la marque à 4:23 en première période avec son deuxième but du tournoi au terme d’une descente à deux contre une.

À la suite d’un puissant tir de Brianne Jenner, Sarah Nurse a créé l’égalité moins de deux minutes plus tard en avantage numérique. Nurse a plongé pour pousser la rondelle libre derrière la gardienne Alex Rigsby.

Les joueuses du Canada célèbrent le but de Sarah Nurse en première période Photo : The Associated Press / Antti Aimo-Koivisto

Avec moins de deux minutes à écouler au premier tiers, Kendall Coyne Schofield a profité de la chute de la défenseuse Micah Zandee-Hart.

Seule devant Emerance Maschmeyer, elle a habilement déjoué la gardienne canadienne entre les jambières. C’était 2-1 États-Unis après 20 minutes.

Tôt en deuxième période, à 1:56, c’est aussi durant une supériorité numérique que Jenner a habilement redirigé un tir de Brigette Lacquette pour ramener tout le monde à la case départ.

Les Américaines ont elles aussi mis à profit leur attaque à cinq pour reprendre une avance dXCHARXun but à 14:03.

Emily Clarke prenait place au banc des pénalités depuis seulement quatre secondes, quand sur une mise en jeu à la gauche de Maschmeyer, Annie Pankowski l’a battue à l’aide d’un boulet précis.

Les Américaines ont fermé le jeu pour protéger cette mince avance au dernier tiers. Une ultime pénalité contre les États-Unis avec 2:24 à écouler à la rencontre nXCHARXa pas permis au Canada de combler le retard.

Maschmeyer a cédé trois fois sur 21 tirs, tandis que Rigsby a repoussé 23 des 25 rondelles dirigées contre elle par les joueuses canadiennes.

La gardienne Alex Rigsby et la capitaine des États-Unis, Kendall Coyne Schofield se congratulent à la suite du but qui plaçait les Américaines en avant 3-2La gardienne Alex Rigsby et la capitaine des États-Unis, Kendall Coyne Schofield se congratulent à la suite du but qui plaçait les Américaines en avant 3-2 Photo : The Associated Press / Antti Aimo-Koivisto

Dans les autres matchs…

Plus tôt dans la journée, les Russes (1-1-0-0) ont été blanchies 4 à 0 par le pays hôte, la Finlande (1-1-0-0). La gardienne Noora Raty a repoussé les 18 tirs dirigés contre elle.

Dans le Groupe B, de la République tchèque (2-0-0-0) a causé une surprise en défaisant la Suède (0-0-1-1) 5 à 3.

Enfin, les Japonaises (1-0-0-1) ont inscrit deux buts en l’espace de 11 secondes pour créer l’égalité à mi-chemin au dernier tiers avant de s’incliner 3-2 devant l’Allemagne (1-1-0-0) qui a enfilé le but vainqueur avec un peu plus de trois minutes à écouler à cette rencontre.

===> Waxyaabo badan oo ku saabsan CANADA halkan <===

Maqaalkani wuxuu u muuqday midka hore https://ici.radio-canada.ca/sports/1162872/hockey-feminin-championnat-monde-2019-canada-etats-unis